300 personnes ont participé au débat citoyen « Climat et énergie » à l’Ambassade de France

Lancé à l’initiative du Secrétariat des Nations Unies sur le Climat (CCNUCC), un débat citoyen planétaire sur l’Énergie et la Climat s’est tenu dans le monde entier : 96 débats ont été organisés dans 75 pays, permettant ainsi de sensibiliser et mobiliser une dizaine de milliers de citoyens à travers le monde sur les enjeux de la COP21. 29 pays d’Afrique, 15 pays d’Amérique, 13 pays d’Europe, 10 pays d’Asie et 13 États insulaires ont été représentés dans cette consultation inédite par son ampleur.

JPEG

JPEG

C’est dans ce contexte que l’Ambassadeur de France, Mme Christine Moro, a accueilli à la Résidence de France, cette manifestation organisée en Serbie par le CIRSD (Center for international relations and sustainable development).

JPEG

JPEG

Plus de 300 personnes se sont réunies à l’ambassade à cette occasion. Avec la participation de Mme Christine Moro, et présidé par M. Vuk Jeremic, le panel a réuni des experts et scientifiques serbes engagés dans la lutte contre le changement climatique : le Professeur Nikola Rajaković, qui a participé à des projets d’investissements dans le secteur de l’énergie, le climatologue Vladimir Đurđević, et Ana Brnabić, Vice-Présidente de l’ONG NALED (National alliance for local economic development) et Présidente de Continental Wings Serbia. Lors du débat, l’Ambassadeur Michael Davenport, Chef de la Délégation de l’Union européenne en Serbie, a également évoqué l’engagement exemplaire de l’Union européenne dans l’atténuation et l’adaptation au changement climatique.

Étudiants, professeurs et chercheurs, représentants des ONGs, jeunes impliqués dans la société civile, entrepreneurs et industriels ont ainsi pu comprendre pourquoi les efforts de chacun deviennent essentiels afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre et de contenir le réchauffement climatique en deçà de 2 degrés Celsius. Ils ont pu entendre les points de vue des panelistes sur les différentes orientations qui devront être prises dans les prochaines années. Enfin, les participants ont pu partager avec le panel leurs inquiétudes par rapport au changement climatique et ils se sont montrés très volontaristes et désireux de pouvoir participer, à leur niveau, à cette lutte globale pour atténuer le changement climatique.

Lors de cet événement, l’Ambassadeur de France a rappelé que la France accueillera en décembre 2015 à Paris, la COP 21 (21ème conférence climat des parties à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques). Elle a souligné que, dans cette perspective, il était essentiel d’entendre et de faire entendre la voix de la société civile : en effet, cette dernière peut contribuer à enrichir le processus de négociation par ses initiatives et solutions innovantes qui vont compléter le futur accord universel sur le climat que la COP 21 souhaite adopter.

Les panelistes ont apprécié la participation nombreuse à cette initiative qui témoigne du souhait des citoyens de comprendre davantage les enjeux climatiques.

Dernière modification : 15/06/2015

Haut de page