COP 21 : journée du 10 décembre [sr]

Négociée depuis mercredi, la nouvelle version du projet d’accord ne comportait plus jeudi soir qu’une cinquantaine de « crochets », portant néanmoins, M. Fabius ne l’a pas caché, sur les points les plus complexes. « C’est pourquoi nous préférons nous donner le temps de consulter les délégations tout au long de la journée de vendredi ».

JPEG

M. Fabius a lancé un appel solennel aux négociateurs : « nous sommes toutes et tous des négociateurs expérimentés et des responsables politiques avertis, et nous savons que le compromis implique par nature de renoncer à ce qui serait idéal pour chacun, afin d’atteindre ce qui est souhaitable pour tous. Nous voulons un accord, nous sommes extrêmement proches du but. Nous devons donc faire preuve de la responsabilité nécessaire pour trouver dans les heures qui viennent un terrain d’entente universel : il est temps de conclure ».

M. Fabius a ensuite indiqué quelle serait la méthode de travail pour cette dernière phase : des petits groupes informels axés non plus sur les déclarations de principe mais exclusivement sur les propositions de compromis. Pendant ce temps, les linguistes ont déjà commencé leur travail sur les parties agréées du texte.

JPEG

Dernière modification : 11/12/2015

Haut de page