Caričin Grad : partenariat franco-serbe d’exception [sr]

Au sud de la Serbie, près de Leskovac, le site de Caričin Grad, redécouvert en 1912, est très probablement le site de la ville byzantine de Justiniana Prima qui avait été . Depuis 1978, ce sont des équipes françaises et serbes qui mettent en valeur ce site exceptionnel, avec le soutien du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, en partenariat également avec une équipe allemande.

Au 6ème siècle, l’Empereur romain d’Orient Justinien (règne de 527 à 565) avait souhaité faire construire une ville, Justiniana Prima, pour abriter l’êvéché du diocèse de la Dacie. Cette ville aurait été détruite après sa conquête par les Avars en 614/615, fragilisant l’Empire byzantin sur son flanc nord.

En 1912, une équipe de chercheurs serbes commença à explorer le site de Caričin Grad établi sur un promontoire rocheux à 30 kilomètres à l’ouest de Leskovac, au sud de la Serbie. L’exploration méthodique de ce site par des équipes serbes puis, à compter de 1978, franco-serbes, a permis d’établir que les 9 hectares du site de Caričin Grad, d’importance nationale exceptionnelle, correspondent très certainement à la ville byzantine de Justiniana Prima qui se sera développée, ex nihilo, sur moins d’un siècle.

Le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères accompagne financièrement les fouilles conduites par l’Institut d’archéologie de Belgrade et par les équipes de l’Unité mixte de recherche « Archimède » de l’Université de Strasbourg (adossée à l’Ecole française de Rome). Chaque année, des chercheurs confirmés et des étudiants de France, de Serbie, et, depuis 2013, d’Allemagne, travaillent conjointement à l’excavation de bâtiments, à la rénovation de mosaïques byzantines, à l’identification de biens enfouis et à la mise en valeur scientifique du site.

Le Conseiller de coopération de l’Ambassade de France en Serbie s’est ainsi rendu vendredi 28 juillet avec M. Dragan Jovanović, maire-adjoint de Leskovac, à Caričin Grad pour échanger avec les équipes de recherche emmenées par MM. Vujadin Ivanišević (Institut archéologique, Belgrade) et Bernard Bavant (UMR Archimède, Université de Strasbourg), en partenariat avec l’Institut pour la protection du patrimoine de Niš, le Musée national de Leskovac (dépositaire des objets trouvés sur le site) et le Musée central romano-germanique de Mayence (RMGZ, Mainz).

Cette visite a permis d’avoir confirmation de l’importance exceptionnelle de ce site pour comprendre la centralité de la Serbie au sein de l’Empire romain d’Orient, mais également pour analyser la vie quotidienne à l’époque byzantine. L’amélioration des conditions d’accueil sur ce site pourrait également constituer un important levier pour le développement de la région de Lebane qui a un patrimoine archéologique et naturel encore insuffisamment mis en valeur.

Pour en savoir plus sur la mission archéologique franco-serbe à Caričin Grad :
- sur le site de l’Université de Strasbourg (en français)
- sur le site du Musée national de Leskovac (en serbe)

Dernière modification : 06/09/2017

Haut de page