Célébration de la journée franco-allemande (22 janvier) [sr]

A l’occasion de la journée franco-allemande, l’ambassadeur de France, M. Jean-Louis Falconi et son homologue allemand, M. Thomas Schieb, ont organisé à l’ambassade de France une réception, en présence des autorités serbes, des membres de la société civile et de la communauté diplomatique.

Ce rassemblement festif était l’occasion de rappeler l’importance et le contexte de la réconciliation franco-allemande, consolidée durant la seconde moitié du 20ème siècle, après trois guerres meurtrières, au 19ème et 20ème siècle. Les deux ambassadeurs ont également noté que cette réconciliation, l’un des points de départ de la construction européenne, était issue d’une volonté politique au plus haut niveau, alors que les opinions publiques, encore meurtries par la guerre, étaient encore divisées sur le sujet.

JPEG

Chacun s’exprimant dans les deux langues, les ambassadeurs ont réaffirmé l’importance d’une concertation franco-allemande à tous les niveaux, sur la plupart des sujets diplomatiques, européens et de société. Malgré leurs différences et certaines divergences, les compromis trouvés « en franco-allemand », inclusifs par nature, sont souvent source de déblocage dans l’Union européenne. Dernière initiative en date, la conférence sur l’Avenir de l’Europe que la Commission vient d’annoncer, fruit d’une proposition franco-allemande, constituera un processus de concertation citoyenne ouverte à tous les Etats membres, entre 2020 et 2022, dans l’espoir d’aboutir à des propositions concrètes de réforme. En clôture, ils ont émis le souhait que la Serbie, et plus généralement la région des Balkans occidentaux, entre dans l’Union européenne, tout en réaffirmant leur engagement à accompagner les réformes nécessaires pour ce faire.

JPEG

L’anniversaire de la signature du traité de l’Elysée a donné lieu, la veille, à un séminaire de programmation conjoint entre l’Institut français et l’Institut Goethe, ainsi que la projection d’un film emblématique de l’amitié franco-allemande à la Cinémathèque de Belgrade, « Jules et Jim », réalisé en 1962 par François Truffaut. Les ambassadeurs ont également donné une interview commune à la radio-télévision publique serbe, la RTS, dont un extrait est disponible ci-dessous.

Le Traité de l’Elysée a été signé en 1963 par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer, et complété il y a un an jour pour jour par le traité d’Aix-La-Chapelle. Ce dernier réaffirme la force du partenariat franco-allemand et complète le traité de l’Elysée par des coopérations nouvelles, qui tiennent compte des défis européens et globaux du XXIème siècle.

JPEG

En 57 ans, l’amitié franco-allemande a notamment donné lieu à plus de 2000 jumelages entre villes, des programmes d’échanges bénéficiant à 9 millions de jeunes, une chaine publique commune, ARTE, diffusée dans les deux langues depuis 1989 et accessible dans tous les foyers, des présidences jumelées du Conseil de Sécurité de l’ONU en 2019, une assemblée parlementaire conjointe, composée de cinquante élus de chaque pays, qui se réunit deux fois par an.

Dernière modification : 24/01/2020

Haut de page