Centenaire 1918/2018 : La secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées à Belgrade [sr]

Le 1er novembre, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, Mme Geneviève Darrieussecq, s’est rendue à Belgrade à l’occasion du centenaire de la libération de la capitale serbe. Dès son arrivée, la veille, elle a été invitée à un dîner officiel par M. Zoran Djordjevic, Ministre du travail, de l’emploi, des anciens combattants et affaires sociales, lors duquel les deux personnalités politiques ont discuté des activités commémoratives du centenaire de la 1e Guerre mondiale, en particulier de celles liées à l’épopée du front de Salonique.

Le 1er novembre, dans la matinée, elle a d’abord été reçue par M. Aleksandar Vulin, Ministre de la défense de la République de Serbie. Cet entretien a permis d’évoquer la fraternité d’armes franco-serbe qui a conduit à la libération de la Serbie en novembre 1918, et de souligner la pérennité de cette relation particulière entre les deux armées dans les opérations de maintien de la paix actuelles.

Après avoir rendu hommage aux combattants français et serbes au cimetière militaire français et au Monument des libérateurs de Belgrade, le Ministre du travail, de l’emploi, des anciens combattants et affaires sociales, M. Zoran Djordjevic, le Maire de Belgrade, M. Zoran Radojičić et la secrétaire d’Etat, Mme Geneviève Darrieussecq ont participé aux cérémonies de célébration de la libération de la ville à la Mairie de Belgrade. Dans son discours (consultable ci-dessous) , la secrétaire d’Etat a rappelé qu’il y a cent ans, le 1er novembre 1918, Belgrade était libérée par l’armée franco-serbe commandée par le maréchal Franchet d’Espérey et le Prince Alexandre.

Dans l’après-midi, lors de l’inauguration de l’exposition réalisée par l’Institut Français de Serbie, « Notre Histoire/nos histoires, solidarité militaire et civile franco-serbe durant la Grande Guerre » à l’Hôtel de ville, elle a rappelé que « des liens indéfectibles…se sont forgés sur les champs de bataille du Front d’Orient » et que « cette histoire partagée [était] bien vivante ». Elle a souligné que la ville de Belgrade, "en reconnaissance de la remarquable résilience des Belgradois" au cours de la guerre de 1914-1918, avait été décorée de la Légion d’Honneur. Cette haute distinction lui avait été décernée solennellement par le Maréchal Louis Franchet d’Esperey, figure emblématique de l’amitié franco-serbe forgée sur le front de Salonique.

Après avoir assisté à ces activités commémoratives, la secrétaire d’Etat a tenu à visiter le chantier de restauration du Monument de reconnaissance à la France, érigé en mémoire de l’alliance franco-serbe et du soutien apporté par la France à la Serbie pendant et après la 1e Guerre mondiale.

Nous vous remercions de trouver ci-dessous la version intégrale du discours de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, Mme Geneviève Darrieussecq :

PDF - 406 ko
(PDF - 406 ko)

Dernière modification : 06/11/2018

Haut de page