Commémorations du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale [sr]

L’année 2018 marque les 100 ans de la libération de la Serbie et la fin de la première guerre mondiale. L’armée française y a joué un rôle important de nombreux soldats français sont tombés aux côtés des Serbes sur le front d’Orient. Cet événement est une des principales fondations de la relation spéciale qu’entretiennent la France et la Serbie depuis lors, illustrée par la présence exceptionnelle d’un monument de reconnaissance à la France dans un pays étranger.

Ces relations sont aujourd’hui en plein redémarrage, tant au niveau politique qu’économique . Les célébrations liées au centenaire de 1918 sont l’occasion de rappeler la profondeur des liens historiques qu’entretiennent la France et la Serbie par des cérémonies, expositions, conférences et films, et en s’adressant à un public aussi large que possible. Ces commémorations mettront en valeur la dimension historique et militaire de cette période. Leur point d’orgue sera la restauration et l’inauguration du monument de reconnaissance à la France.

PDF - 385.5 ko
(PDF - 385.5 ko)

1/ Cérémonies

A/ Inauguration du Monument de reconnaissance à la France restauré

Situé dans le parc de Kalemegdan, à Belgrade, ce monument a été construit en 1930 en reconnaissance à l’aide militaire de la France à la Serbie pendant la Première guerre mondiale et à l’accueil en France de milliers d’étudiants serbes pendant et après la guerre.

Les travaux de rénovation, supervisés par l’Institut de protection des monuments historiques de la ville de Belgrade, ont débuté mi-mars 2018. Leur coût, de 370 000 €, a été supporté à hauteur de 200 000 € par la France (grâce à un appel à souscription auprès du public français). Les donateurs de plus de 1000 € seront singularisés par une plaque apposée sur un support près du Monument.

Le chantier de rénovation a été achevé à la mi-août 2018. Une cérémonie d’inauguration officielle sera organisée à l’automne 2018, à une date restant à déterminer pour permettre la participation d’une haute autorité française.

B/ Réception en l’honneur de la famille Franchet-d’Espérey (11 septembre)

A l’occasion de la publication des mémoires, traduites en Serbe, du maréchal Franchet-d’Espérey, l’Ambassade de France invitera des membres de sa famille à une réception visant à présenter cet ouvrage et à saluer la mémoire du commandant en chef interallié sur le Front d’Orient.
Le lendemain, 12 septembre 2018, l’Ambassadeur déposera une gerbe sur le monument à la mémoire du maréchal Franchet d’Espérey, à Belgrade, conjointement avec ses descendants et des autorités serbes.

C/ Commémoration de la Libération de Zajecar (19 octobre)

Chaque année, l’Ambassade de France participe à la cérémonie marquant la Libération de Zajecar, et plus particulièrement dans le cimetière militaire français de la ville – l’un des plus importants de Serbie. Elle participe également aux hommages rendus devant le monument aux morts de la division du Timok. Cette cérémonie sera rehaussée en cette année de centenaire.

D/ Célébration du centenaire de la libération de Belgrade le 1er novembre

Une réception sera organisée à l’Ambassade le jour de la libération de Belgrade le 1er novembre, en présence d’autorités civiles et militaires serbes et de personnalités. Cette cérémonie visera à rassembler les acteurs serbes, français et d’autres pays ayant été impliqués dans cet évènement historique, afin d’en rappeler l’importance sur l’issue de la Première guerre mondiale et pour l’histoire ultérieure de la Serbie.

E/ Cérémonie de l’Armistice du 11 Novembre

L’Ambassade de France se propose d’accueillir la réception de la communauté diplomatique et des attachés de défense à l’issue de la cérémonie traditionnelle au cimetière français de Belgrade qui aura un lustre particulier cette année (présence d’un porte-drapeau et de personnels militaires français, à confirmer).

2/ Expositions

A/ Exposition itinérante et participative de l’Institut Français de Serbie - « Histoire/histoires »

L’Institut français de Serbie va organiser, d’octobre 2018 à fin janvier 2019, une exposition itinérante intitulée « L’Histoire, des histoires : mémoire de la libération des villes serbes par l’Armée d’Orient, mémoires familiales de la solidarité militaire et civile franco-serbe ». Elle présentera, notamment, des souvenirs de familles serbes dont des membres ont été impliqués, en 1918, dans les combats pour la libération de la Serbie. Cette exposition débutera à Pirot et se déplacera ensuite dans 14 villes serbes en suivant le trajet emprunté par l’armée de libération.

L’exposition se fondera sur 2 dimensions de l’histoire franco-serbe durant la guerre :

  • Des mémoires spécifiques à différentes villes de sud-Serbie de leur libération entre septembre et novembre 1918 par l’Armée d’Orient sous commandement français (retour sur l’Histoire),
  • Des transmissions de témoignages familiaux/privés serbes liés à la solidarité militaire et civile franco-serbe à cette époque.

Du 3 octobre 2018 jusqu’à la fin janvier 2019, l’exposition sera présentée dans les villes de Serbie libérées libérées par la division principale de l’Armée d’Orient sous Haut-commandement français, selon le calendrier suivant (dates d’ouverture de l’exposition dans chaque ville) :

  • Pirot, 3 octobre
  • Prokuplje, 8 octobre
  • Leskovac, 12 octobre
  • Nis, 20 octobre
  • Knjazevac, 26 octobre
  • Belgrade, 1er novembre
  • Kladovo, 20 novembre
  • Negotin, 27 novembre
  • Zajecar, 4 décembre
  • Vranje, 11 décembre
  • Sabac, 16 décembre (à confirmer)
  • Kragujevac, Novi Sad, Zrenjanin (à confirmer)

B/ Coopération avec l’Académie militaire de Serbie

A l’automne 2018, l’Académie militaire de Serbie organisera une exposition d’archives sur le Front de Salonique au Musée militaire de Belgrade. Des archives inédites provenant du Service historique de la défense (SHD) français seront présentées lors de cette exposition, aux côtés de documents serbes et britanniques.

3/ Projets scientifiques et culturels

A/ Cycle de la « Caravane du film » dédié à la Grande guerre (septembre-décembre)

A l’automne 2018, un cycle spécifique de la Caravane du film français sera organisé dans de nombreuses villes serbes pour présenter des films et documentaires français traitant de la Grande Guerre – en France et dans les Balkans. La programmation comprendra :

  • Capitaine Connan, film de Bertrand Tavernier (France, 1996) ;
  • La vie et rien d’autre, film de Bertrand Tavernier (France, 1989) ;
  • Les gardiennes, film de Xavier Beauvois (France, 2017) ;
  • Un Front oublié, le front d’Orient, documentaire de François Borot (France, 2010) ; et
  • Đaci u Velikom ratu : Srpski đaci u Francuskoj, co-écrit pour la RTS par Stanislav Sretenovic, historien.

B/ Colloque sur la fin de la Grande guerre (12-14 septembre)

Du 12 au 14 septembre 2018, l’Institut d’études Balkaniques organisera un colloque intitulé « Finir la Grande guerre dans les Balkans (1918-1923) » - avec l’appui de la Mission du Centenaire française. Il s’agira de permettre des échanges scientifiques sur la fin de la Guerre – avec des chercheurs français et d’autres pays belligérants (Serbie, Grèce, Bulgarie, Roumanie, Autriche, Allemagne, Italie, Royaume-Unis). La France sera représentée par :

  • Jean-Paul Bled, professeur émérite, Sorbonne (Paris) ;
  • François Cochet, professeur émérite, Université de Lorraine (Metz) ;
  • Jean-Noël Grandhomme, professeur, Université de Lorraine (Nancy) ; et
  • Frédéric Guelton, historien, ancien conseiller historique du Service historique de la défense.

Les 12-13 septembre, ce colloque aura lieu à l’Académie des sciences et des arts (Belgrade) et sera accessible sur invitation. Il sera ouverture le 12 septembre à 9h00, en présence de l’Ambassadeur de France, M. Mondoloni.

Le 12 septembre, l’Institut français de Serbie organisera une table-ronde sur la « Comparaison de l’expérience combattante entre le front occidental et le front balkanique », avec les professeurs François Cochet, Jean-Noël Grandhomme et Florin Ţurcanu (Université de Bucarest), à 19h00.

Le 14 septembre, une table-ronde sur « La percée du front de Salonique et la libération de la Serbie » aura lieu à l’Université de Niš, avec Frédéric Guelton et Vojislav Pavlović, à 11h00.

C/ Marathon pianistique d’hommage aux combattants de la Grande Guerre (23 septembre)

Organisé à la salle de concert Kolarac, cet évènement doit voir MM. Jean-Paul Gasparian et Michel Dalberto interpréter des musiques françaises composées avant ou pendant la Grande guerre (Chopin, Debussy, Ravel, Saint-Saens) et qui ont été écoutées par des combattants et leurs familles.

Dernière modification : 13/09/2018

Haut de page