Conférence du CIRSD sur les énergies renouvelables

Le CIRSD (Center for international relations and sustainable development) a présenté le 26 novembre une étude réalisée par Mmes Ana Brnabic et Maja Turkovic sur le thème : « une feuille de route pour développer les sources d’énergie renouvelables en Serbia et dans la région ».

JPEG

JPEG

L’Ambassadeur a été invitée à prendre la parole par M. Vuk Jeremic, Président du CIRSD, pour présenter l’état des lieux à la veille de l’ouverture de la COP 21 à Paris. L’Ambassadeur s’est félicitée des avancées prometteuses de la négociation : 168 pays, couvrant plus de 90% des émissions de GES, avaient soumis leur contribution nationale : on était proche d’un accord universel. Il fallait encore les efforts pour atteindre l’objectif d’une augmentation maximum de la température planétaire de 2 degrés d’ici la fin de ce siècle, d’où l’importance d’un accord contraignant et d’un mécanisme de révision tous les 5 ans. A l’avenir la technologie procurerait de nouveaux moyens d’améliorer la situation. Elle a souligné le bien-fondé de la méthode de cette rencontre mondiale impliquant, outre les gouvernements, les acteurs de la société civile et du monde de l’industrie et des affaires. Enfin elle a salué le partenariat noué tout au long de l’année entre l’Ambassade de France, l’Institut français et le CIRSD et plusieurs autres acteurs serbes (ministère, scientifiques, médias, ONG, etc.) pour développer la sensibilisation de l’opinion serbe à ces enjeux. Elle a insisté sur l’importance de la mise en œuvre, au lendemain de l’accord. Il fallait notamment prendre conscience que la transition vers l’économie verte représentait une énorme opportunité de croissance, de modernisation et d’emploi.

Dernière modification : 27/11/2015

Haut de page