Coronavirus en France et en Serbie - foire aux questions [sr]

Cette page s’inscrit en complément de la rubrique « COVID-19 - dernières informations » qui centralise en temps réel les mesures prises en France et en Serbie au sujet de l’épidémie.

PNG

1. Je suis en Serbie et j’ai des doutes sur mon état de santé.

Vous avez une forte fièvre, des difficultés respiratoires même modérées, un fort mal-être physique :

  • évitez tout contact avec d’autres personnes ;
  • mettez un masque couvrant la bouche et le nez pour éviter tout risque de contamination de vos proches ;

Si la forte fièvre persiste ou si vous avez des difficultés respiratoires, vous devez vous rendre directement dans le centre de santé le plus proche de chez vous, entre 7 heures et 22 heures, sans rendez-vous, où vous serez examinés. Vous vous verrez alors imposer un isolement ou vous serez traités à l’hôpital.

Il vous est également possible d’appeler les numéros ci-dessous :

  • Centre d’appel info COVID19 pour la ville de Belgrade : +381 11 2078 677
  • Unité mobile Covid19 : +381 63 8511 769
  • Institut de santé publique ‘Batut’ : +381 11 2684 566
  • Centre d’appel du ministère de la Santé : +381 64 89 45 235

Si vous avez des symptômes grippaux modérés sans gêne respiratoire, appelez votre médecins afin de ménager vos symptômes et surveillez de près l’évolution de votre état. Il est déconseillé de prendre des anti-inflammatoires sans avis médical préalable (Ibuprofène, Advil, Nurofène, Cortosine).

2. Je voudrais rentrer en France - que faire ?

La reprise des vols se fait progressivement et des vols entre Paris et Belgrade sont déjà annoncés sur le site d’Air Serbia à compter du 31 mai, environ une liaison par semaine.

Vous pouvez également emprunter la voie routière. Dans la plupart des pays, vous êtes autorisés uniquement à transiter. Avant votre départ, il vous est fortement recommandé de prendre connaissance des mesures applicables dans les pays que vous prévoyez de traverser en consultant les fiches conseils aux voyageurs du site France-Diplomatie.

Outre les ressortissants français, sont autorisés à rentrer sur le territoire national :

  • Les ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne, du Royaume-Uni, d’Islande, du Liechtenstein, de Norvège, d’Andorre, de Monaco, de Suisse du Saint-Siège ou de Saint-Marin ayant leur résidence principale en France ou qui rejoignent, en transit par la France, le pays dont ils sont le national ou le résident, ainsi que de leur conjoint et de leurs enfants ;
  • Les ressortissants des pays tiers titulaires d’un titre de séjour français qui résident en France, ainsi que leurs conjoints et leurs enfants titulaires également d’un titre de séjour ;
  • Les personnels des missions diplomatiques et consulaires, ainsi que des organisations internationales ayant leur siège ou un bureau en France, de même que leurs conjoint et enfants ;
  • Les professionnels de santé étrangers concourant à la lutte contre le covid-19 ;
  • Les équipages et personnels étrangers exploitant des vols passagers et cargo, ou voyageant comme passagers pour se positionner sur leur base de départ ;
  • Les ressortissants étrangers qui assurent le transport international de marchandises, dont les marins ;
  • Les marins qui exercent sur les navires de pêche ;
  • Les travailleurs frontaliers ;
  • Les personnes justifiant d’un déplacement pour l’exercice du droit de garde, de visite ou d’hébergement d’un enfant ou la poursuite de la scolarité, visite à un parent dans un EHPAD ou à un enfant dans une institution spécialisée.

ATTENTION - Depuis le 6 avril 2020,une attestation de déplacement international est exigée pour une entrée ou un transit sur le territoire français (France métropolitaine et Outre-Mer). Télécharger l’attestation

  • en version française :
PDF - 523.7 ko
(PDF - 523.7 ko)
  • ou en version anglaise :
PDF - 90.9 ko
(PDF - 90.9 ko)

Il vous faut également remplir une attestation sur l’honneur, indiquant que vous ne présentez pas de symptômes du COVID-19. Téléchargez le certificat ci-dessous.

Word - 16.1 ko
(Word - 16.1 ko)

3. Une fois arrivé en France, il y a-t-il une mise en quarantaine obligatoire ?

Pour contribuer à maîtriser la circulation du COVID-19, la loi du 11 mai 2020 prorogeant l’état d’urgence sanitaire a mis en place, à compter du lundi 25 mai 2020, un dispositif de quatorzaine volontaire pour les voyageurs arrivant en France métropolitaine ou en Outre-mer. Pour en savoir-plus, téléchargez ci-dessous le communiqué de presse du gouvernement.

PDF - 867.2 ko
(PDF - 867.2 ko)

4. Si je réside en France et que j’atterris dans une ville frontalière (Barcelone pour Perpignan, Bruxelles pour Lille), serai-je autorisé à rejoindre mon domicile ?

Si vous êtes titulaire d’un permis de séjour en France, vous pouvez entrer sur le territoire français. Vous devez vous munir des attestations nécessaires (cf question 2)

5. Que doivent faire les étrangers en France, dont le visa ou le titre de séjour est sur le point d’expirer et qui se trouvent sans possibilité de rentrer chez eux rapidement en raison de la crise sanitaire ?

Pour sécuriser la présence sur le territoire français des étrangers en situation régulière, la durée de validité des documents suivants, qui arrivent à échéance entre le 16 mars et le 15 mai, et qui avaient déjà été prolongés de 3 mois, sont reconduits de 3 mois supplémentaires :

  • visas de long séjour ;
  • titres de séjour, quelle qu’en soit la nature (à l’exception des titres de séjour spéciaux délivrés au personnel diplomatique et consulaire étranger) ;
  • autorisations provisoires de séjour ;
  • récépissés de demande de titre de séjour.

6. Les étrangers qui, en France, sont titulaires d’un titre de séjour, d’un visa de long séjour ou d’un récépissé de demande de renouvellement de titre de séjour sur le point d’expirer et qui sont bloqués à l’étranger en raison de l’interruption des lignes aériennes pourront-ils rentrer en France lorsque la situation le permettra, même si ces documents ont expiré ?

Oui, la durée de validité de ces documents qui arrivent à échéance entre le 16 mars et le 15 mai et qui avaient déjà été prolongés de trois mois, bénéficient eux aussi d’une prolongation automatique de 3 mois supplémentaires (exception faite des titres de séjour spéciaux ou de visas de long séjour délivrés au personnel diplomatique et consulaire étranger). Ils devront en revanche veiller à rentrer en France directement, sans transiter par un autre pays de l’espace Schengen.

Les personnes qui détiennent un visa pour regroupement familial et dont le délai de 3 mois pour entrer en France expire entre le 16 mars et la fin de l’état d’urgence sanitaire augmentée d’un mois, pourront entrer en France pendant 2 mois à compter de la fin de cette période. Pour l’instant, elles ne sont pas autorisées à se rendre en France. 

7. Quid de la situation de ressortissants étrangers en France dont le visa de court séjour arrive à échéance et qui ne peuvent retourner dans leurs pays d’origine, soit parce que leur pays interdit les entrées en provenance de la France pour des raisons sanitaires, soit parce que leur pays est soumis aux mêmes difficultés sanitaires, soit parce que les liaisons aériennes notamment ont été interrompues ?

Les personnes qui se trouvent en France sous couvert d’un visa de court séjour peuvent, dans des cas d’urgence justifiés, bénéficier d’une prolongation de visa de court séjour (dans la limite de 90 jours) ou d’une autorisation provisoire de séjour (d’une durée de 3 mois préconisée). Elles sont invitées à se rapprocher de la préfecture de leur lieu de séjour.

8. Je suis un ressortissant étranger de passage / vivant / demandeur d’asile en Serbie, et mon titre de séjour serbe a expiré pendant l’état d’urgence. Que faire ?

Les titres de séjour ayant expiré au cours de l’état d’urgence doivent être régularisés dans un délai de 30 jours à compter du 07 mai 2020 auprès du service de l’immigration/commissariat de police le plus proche de chez vous.

9. Je suis ressortissant français et je souhaite me rendre en Serbie, quelles sont les modalités d’entrée sur le territoire serbe ?

Par décision en date du 21 mai, le gouvernement de la République de Serbie a annoncé la réouverture de ses frontières à compter du 22 mai et a mis fin à l’obligation de présenter un test PCR négatif et une autorisation pour entrer sur le territoire serbe.

Dernière modification : 29/05/2020

Haut de page