Crise des migrants : appel à une réaction européenne urgente.

Le Président de la République a présidé le 3 septembre une réunion interministérielle sur la crise migratoire. A son issue, le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, en a résumé les objectifs. Il s’agissait de définir, suite à l’initiative du Président François Hollande et de la Chancelière Angela Merkel, les principales mesures que les deux pays vont soumettre aux instances européennes notamment à la veille du Conseil des ministres de la défense et des affaires étrangères de l’UE qui se tient le 4 septembre mais surtout du Conseil extraordinaire JAI qui se tiendra le 14 septembre à la demande des ministres de l’intérieur français, allemand et britannique.

Le ministre a rappelé que nous souhaitons définir une politique globale européenne à mettre en œuvre d’urgence. Il a souligné que la Commission européenne était en mouvement et que les grandes agences internationales telles que le Haut-commissariat pour les réfugiés des Nations Unies (HCR) étaient mobilisées.

Nous appelons, en particulier, à mettre en place des dispositifs de solidarité entre pays de l’UE en matière d’asile et d’harmonisation du droit d’asile pour faire face à une pression migratoire liée à la persécution dont les réfugiés sont victimes dans leur pays d’origine. Actuellement cinq pays de l’UE, dont l’Allemagne et la France, accueillent 75% des demandeurs d’asile. Il importe que tous les pays de l’UE participent aux propositions de relocalisation et de réinstallation formulées par la Commission européenne.

Le ministre a conclu en soulignant qu’il fallait traiter ces questions en urgence, accompagner la Commission européenne dans ses initiatives et l’inspirer pour que face à ces drames on puisse agir rapidement et que l’Europe soit à la hauteur de la situation.

Pour prendre connaissance de la déclaration complète : http://www.elysee.fr/chronologie/#e10153,2015-09-03,r-union-minist-rielle-sur-les-migrants-

Dernière modification : 15/09/2015

Haut de page