De nouvelles coopérations contre le VIH et les discriminations. [sr]

Suite à la Journée internationale de lutte contre le SIDA (1er décembre), l’Institut français de Serbie, en partenariat avec le ministère serbe de la Santé et l’Institut de santé publique Batut, a organisé deux journées de travail (4-5 décembre 2017) pour renforcer les outils d’information et de prévention sur le VIH et le SIDA, lutter contre les discriminations visant les personnes touchées par le virus et contribuer, in fine, à la construction d’une stratégie serbe en la matière.

En amont de ces activités, le Dr Bourdillon, directeur général de l’Agence nationale de santé publique et M. Aurélien Beaucamp, président de l’association AIDES, ont été reçus par le ministre de la Santé, M. Zlatibor Loncar, en présence du chargé d’affaires a.i. de l’Ambassade de France, M. Nicolas Faye.

A l’issue de la rencontre, le chargé d’affaires a souligné l’excellence de la coopération bilatérale existante depuis plusieurs années en matière de santé publique, notamment en matière de prévention contre tous les types de cancers. Il a également indiqué l’accord de principe de l’Ambassade pour contribuer à un appui au ministère dans trois domaines :

  • La prévention contre le cancer y incluant la formation des praticiens hospitaliers serbes ;
  • La lutte contre les discriminations dont sont victimes les personnes contaminées par le VIH ;
  • L’élaboration d’un plan de prévention et de développement de l’éducation de santé ciblant la jeunesse.

Le docteur Bourdillon s’est dit honoré de ce premier contact et ravi d’un échange qui a confirmé que les enjeux de santé publique et de prévention VIH constituent une priorité partagée.

Les contacts pris à la faveur d’un atelier d’échanges entre M. Beaucamp et des représentants d’associations serbes luttant contre le VIH pourraient également déboucher sur des actions de plus long terme en matière de prévention et de lutte contre les discriminations, notamment dans le cadre européen de la « COALITION + ».

La France a créé l’Initiative 5%, à laquelle la Serbie est éligible depuis cette année. L’initiative 5% est une modalité de contribution indirecte de la France auprès du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. D’un montant de 18 millions d’euros par an, elle est pilotée par le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères. Elle a pour objectif de fournir de l’assistance technique aux pays membres et observateurs de l’Organisation internationale de la francophonie récipiendaires du Fonds mondial afin de les appuyer dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des subventions du Fonds. Ce dispositif pourrait être mobilisé pour apporter un appui à la Serbie.

PNG
La directrice par interim de l’Institut de santé publique Batut, la Dr Verica Jovanovic, M. Faye, le Dr Bourdillon, M. Millet, attaché de coopération à l’Ambassade de France, la Dr Danijela Simić, épidémiologue et cheffe du Département VIH et maladies infectieuses à de l’Institut de santé publique Batut.

PNG
Le Dr Bourdillon, Directeur général de Santé Publique France

PNG
M. Aurélien Beaucamp, président d’AIDES

Dernière modification : 06/12/2017

Haut de page