Décoration de Mmes Zagorka Dolovac, procureure de la République de Serbie, et Gordana Janicijevic, vice-procureure de la République de Serbie [sr]

Mme Zagorka Dolovoac s’est vue décerner les insignes de Chevalier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur, la plus haute distinction nationale française, en remerciement de sa contribution exceptionnelle au développement de la coopération judiciaire franco-serbe en matière pénale. Mme Gordana Janicijevic a quant à elle reçu la médaille de Chevalier de l’Ordre National du Mérite, pour sa grande implication personnelle, sa disponibilité et sa réactivité pour permettre notamment l’exécution rapide des demandes d’entraide judiciaire françaises.

Dans son discours, l’ambassadeur a salué la qualité de la coopération judiciaire entre les autorités françaises et serbes, dont la mise en œuvre était assurée, au quotidien, par des femmes et des hommes investis dans le bon déroulement des enquêtes. Il a également rappelé le rôle primordial de la coopération judiciaire internationale pour la lutte contre la criminalité organisée, le terrorisme, ou encore la cybercriminalité, qui ne connaissent plus véritablement de frontières. Rappelant l’attachement de la France et de l’Union européenne au respect de l’Etat de droit et à l’indépendance de la justice, l’ambassadeur a souligné l’engagement de la France à accompagner la Serbie dans cette voie. Il a enfin rappelé son attachement à la réforme constitutionnelle en cours en Serbie, formant le vœu qu’elle voit bientôt le jour et se traduise en actes.

En son nom et celui de la vice-procureure de la République, Mme Dolovac s’est félicitée de la tenue de cette cérémonie, qui rendait hommage, en premier lieu, à la qualité de la relation franco-serbe dans le domaine judiciaire. La procureure de la République de Serbie a rappelé toute l’influence du droit français dans le corpus de lois et la jurisprudence serbes, dès le 19ème siècle, qui s’expliquait par un nombre important d’étudiants serbes, boursiers de leur gouvernement, étudiant alors le droit en France et promis ensuite à de hautes fonctions.

La Serbie est le premier pays non membre de l’Union européenne avec lequel la France a signé, en 2016, un protocole-cadre en matière d’équipes communes d’enquête. Cela fait suite à la signature, dès 2013, d’un protocole d’accord bilatéral sur la lutte contre la criminalité organisée. A ce titre, le parquet de la République de Serbie est un interlocuteur clé, ayant permis aux autorités judiciaires de mener leurs investigations au-delà des frontières.

Dernière modification : 02/10/2019

Haut de page