Kalemegdan et le Monument de la reconnaissance à la France

« Aimons la France comme elle nous a aimés »

C’est l’inscription que l’on peut lire sur le monument de la reconnaissance à la France. Cette œuvre édifiée en 1930 par l’artiste serbe Ivan MESTROVIC illustre la fraternité d’armes des soldats serbes et français durant la Grande Guerre.

Ce mémorial se trouve au cœur du plus grand parc de Belgrade : Kalemegdan, où domine la forteresse belgradoise. Cette appellation d’origine ottomane provient des mots turcs « kale » (forteresse) et « mejdan » (champ) et s’applique aussi bien aux remparts qu’à l’esplanade (transformée en parc à la fin du dix-neuvième siècle).

Le Kalemegdan fait partie de ces sites dont l’emplacement naturellement stratégique a attiré tous les peuples qui l’ont côtoyé. La fortification - le castrum romain - a été construite au premier siècle, peu avant la naissance de la cité antique de Singidunum. Le despote slave Lazarevic, au Moyen-Âge, renforce les fortifications et surélève la partie haute pour en faire une citadelle. Puis, les occupants ottomans et autrichiens entreprennent à leur tour des travaux de reconstruction et d’élargissement.

Ainsi Kalemegdan, suite à des assauts répétés, n’est que partiellement conservé, et ce qui s’offre à la vue du visiteur date en majorité du XVIIIème siècle, quand sur l’emplacement de l’ancienne forteresse, les Autrichiens en ont construit une nouvelle, selon les principes de Vauban (structure en étoile). La construction, composée d’une partie basse et d’une partie haute, commande les deux vallées en épousant la forme du dernier méandre de la Save avant qu’elle ne se jette dans le Danube.

PNG

Kalemegdan est aujourd’hui un lieu où les Belgradois viennent se promener en grand nombre, jusque sur les terrasses qui, face à l’ouest, domine la vallée et Novi Beograd. Dans le parc se trouvent, outre de nombreux monuments, le Musée militaire, le Pavillon des Arts « Cvijeta Zuzoric », l’Institut municipal pour la protection des monuments culturels, le jardin zoologique et un grand nombre de terrains sportifs et de bars ou restaurants.

Dernière modification : 29/09/2017

Haut de page