L’Accord pour la restauration du Monument de la Reconnaissance à la France signé [sr]

Le 25 avril 2017, Mme Christine Moro, Ambassadeur de France en Serbie, et M. Aleksandar Vulin, Ministre du Travail, de l’Emploi, des Anciens combattants et des Questions sociales, ont signé un accord entre les gouvernements français et serbe afin d’organiser la restauration du Monument de la Reconnaissance à la France.

JPEG
Situé dans le parc de Kalemegdan, à Belgrade, ce monument a été construit en 1930 pour commémorer l’alliance entre la France et la Serbie durant la Première guerre mondiale et les sacrifices conjointement consentis en 1915-1918 sur le Front d’Orient.

JPEG

Abîmé par l’usure du temps et par les intempéries, ce monument a aujourd’hui besoin d’être restauré. Ces travaux doivent permettre de lui redonner son éclat originel et réaffirmer la solidité des liens historiques de l’amitié franco-serbe.

JPEG

L’Ambassadeur a rappelé que le principe de la réfection de ce monument avait été agréé par le Premier ministre français, Manuel Valls, lors de sa visite à Belgrade en novembre2014. Elle a également saisi l’occasion pour souligner que la contribution financière française (200 000 € sur un total de 370 000 €) émanait d’une souscription, un choix qui avait permis la participation des pouvoirs publics mais aussi d’associations d’anciens combattants, d’entreprises et de particuliers attachés à l’amitié entre les deux pays.

Le ministre Vulin a salué, de son côté, une Serbie fière de son histoire et du combat pour la liberté qu’elle a livré conjointement avec la France dans les deux guerres mondiales, contre un même ennemi. A cet égard, le Monument constituait un signe d’amitié entre la France et la Serbie, un symbole du lien qui les unit autour de valeurs communes, au premier rang desquelles, la liberté. Sa rénovation illustrait, dès lors, la vivacité toujours actuelle de ce lien.

JPEG

Dernière modification : 25/04/2017

Haut de page