La Serbie annonce sa contribution nationale en vue de la COP21

Le jeudi 11 juin, le gouvernement serbe a adopté la contribution nationale (INDC – Intended Nationally Determined Contribution) du pays pour la préparation de la COP21. L’annonce en a été confirmée par Mme Snežana Bogosavljević Bošković, ministre serbe de l’agriculture et de la protection de l’environnement, dans le cadre d’un séminaire sur l’environnement auquel participait M. Maroš Šefčović, Vice-Président de la Commission européenne, en charge de l’Union énergétique. La Serbie s’engage, dans le cadre de l’accord en cours de préparation, à réduire ses émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 9.8% d’ici à 2030 (par rapport à 1990).

JPEG

JPEG

JPEG

L’Ambassadeur de France, Mme Christine Moro, a pour sa part exposé l’organisation des travaux de négociation entrepris en amont de la COP 21 (pour le texte du discours, cliquer ici. Elle a chaudement félicité la Serbie pour ses efforts qui ont abouti à ce résultat : l’annonce de la contribution nationale serbe, dans le délai qui lui avait été demandé (avant fin juin). Elle a assuré à nouveau le gouvernement serbe du soutien de la France pour poursuivre au mieux la préparation de la participation serbe à la COP21.

Par cette annonce, la Serbie est devenue le premier pays des Balkans à avoir finalisé sa contribution nationale. Elle est également le premier pays candidat à l’Union européenne à déposer sa contribution. Plus qu’un symbole de la dynamique régionale que la Serbie souhaite porter sur le secteur du changement climatique, cette contribution témoigne de l’engagement de la Serbie dans le cadre de son processus d’adhésion à l’Union européenne, plus particulièrement pour la mise en œuvre de l’acquis européen du chapitre 27 « Environnement et changement climatique ».

PDF - 231.7 ko
(PDF - 231.7 ko)

Dernière modification : 15/06/2015

Haut de page