La coopération décentralisée franco-serbe en mouvement pour favoriser l’intégration européenne de la Serbie

Initiée dans les années 60 sous la forme de jumelages, la coopération décentralisée franco-serbe évolue depuis 15 ans vers des partenariats dynamiques axés principalement sur la culture, le patrimoine, la jeunesse, la francophonie, l’appui au renforcement des compétences institutionnelles et plus récemment sur l’agriculture et la protection environnementale.

A travers ses actions de coopération décentralisée, la France accompagne, depuis le début des années 2000, le processus de décentralisation et de démocratisation de la Serbie. Depuis 2005, les relations entre collectivités serbes et françaises ont été renforcées grâce à un lien étroit et de confiance établi avec la Conférence permanente des villes et municipalités serbes (SKGO) qui accueille un volontaire international français. Suite à l’ouverture des négociations entre la Serbie et l’Union européenne en janvier 2014, les actions menées par l’Ambassade de France visent principalement à soutenir le pays dans son processus d‘adhésion à l’Union européenne et plus particulièrement à préparer les collectivités locales serbes dans la mise en œuvre de l’acquis communautaire.

La coopération décentralisée revêt un caractère transversal qui permet de mettre en œuvre des actions sur les différents secteurs prioritaires d’intervention de la France en Serbie : agriculture et développement rural, diplomatie économique, intégration européenne, gouvernance et état de droit, lutte contre le changement climatique, mobilité des jeunes, francophonie, sciences et recherche, etc.

Les missions de l’ambassade dans le cadre de la coopération décentralisée cherchent à :
• Consolider les coopérations existantes et accompagner le montage de projets bilatéraux ;
• Identifier et développer de nouveaux partenariats ;
• Favoriser le développement économique des territoires ;
• Soutenir le processus de décentralisation en cours en Serbie ;
• Développer des actions, notamment avec la SKGO pour couvrir la majeure partie du territoire serbe, afin de positionner l’expertise territoriale française ;
• Guider les partenariats franco-serbes locaux pour leur permettre d’accéder à des financements européens.

A titre d’exemple, les coopérations les plus actives sont menées entre : Retour ligne automatique
• le Conseil départemental de la Gironde et la Ville de Niš sur les thématiques de l’agriculture et de développement rural mais aussi sur la jeunesse ;
• le Conseil départemental du Territoire de Belfort et la municipalité de Novi Beograd sur la francophonie et la jeunesse ;
• la Ville de Suresnes et la municipalité de Kragujevac sur la jeunesse et la protection environnementale ;
• l’agglomération de Nevers et la municipalité de Sremska Mitrovica sur la gestion des déchets ;
• la Ville d’Arles et la Ville de Nis (Medijana) sur la protection et la valorisation du patrimoine.

Dernière modification : 03/08/2015

Haut de page