Le Monument de reconnaissance à la France en restauration [sr]

Le 12 mars 2018, les travaux de restauration du Monument de reconnaissance à la France ont débuté. Ces travaux étaient devenus nécessaires alors que la sculpture en bronze d’Ivan Meštrović présentait plusieurs fissures sur sa base ainsi qu’une corrosion parfois avancée. Le socle en pierre était sujet à des infiltrations d’eau dans les parties en maçonnerie, tandis que les bas-reliefs étaient très dégradés, le matériau d’origine, provenant de l’île de Brač (Mer Adriatique), n’étant pas adaptée au climat de Belgrade. L’appel d’offres stipule que les travaux doivent être terminés le 10 aout 2018.

D’un coût total de 378 000 €, cette restauration est cofinancée par la Serbie (170 000 €) et la France (208 300 €), la contribution française émanant d’une souscription publique. Ce choix a permis la participation des pouvoirs publics, d’associations d’anciens combattants, d’entreprises et de particuliers attachés à l’amitié franco-serbe et au patrimoine historique.

Les travaux, conduits par l’entreprise KOTO doo sous le contrôle de la société Intellinea doo, comprennent 1/ le démontage de la statue et des bas-reliefs, 2/ la restauration de la statue et la reproduction des bas-reliefs dans un matériau plus résistant que la pierre d’origine, 3/ et leur remontage sur un nouveau socle en pierre et en béton.

La première phase des travaux est désormais en cours : la statue a été démontée et placée dans un atelier de circonstance à proximité du site, dans lequel elle sera restaurée – son volume et son poids interdisant un transport sur une longue distance vers un autre site. Le démontage de la statue a été assez difficile parce qu’elle était fixée au piédestal par 5 tonnes de béton coulées lors sa construction : il a donc fallu dissocier la statue de ce bloc de béton en veillant à ne pas abîmer la sculpture. Cette partie du chantier s’est avéré assez délicate.

JPEG
JPEG
JPEG
Crédits photos : Zavod za zaštitu spomenika kulture grada Beograda

Le socle en pierre et les bas-reliefs ont également été démontés. Le socle en pierre sera intégralement reconstruit avec des pierres en marbre de Carrare, matériau plus adapté au climat belgradois, afin d’en garantir une longévité optimale. Les blocs de pierre seront, sélectionnés en Italie avant d’être transportés puis taillés en Serbie.

JPEG
Crédits photos : Zavod za zaštitu spomenika kulture grada Beograda

Les nouveaux bas-reliefs seront réalisés dans un atelier d’experts situé à Zemun à partir de moules originaux datant des années 1960. Les bas-reliefs originaux ne seront donc pas remis en place sur le monument mais devraient être conservés dans une institution de Belgrade.

JPEG
JPEG
Crédits photos : Zavod za zaštitu spomenika kulture grada Beograda

Dernière modification : 25/04/2018

Haut de page