Mémoire familiales de la libération de la Serbie et de la solidarité militaire et civile franco-serbe

1/ Exposition itinérante sur le souvenir, en Serbie, de la libération du pays en 1918

A/ A l’automne 2018, l’Institut français de Serbie (IFS) organisera une exposition itinérante, en Serbe et Français, sur deux aspects de l’histoire franco-serbe pendant la Grande guerre :

* La mémoire, dans les villes serbes, de leur libération en septembre-novembre 1918 ;

* Des témoignages familiaux sur la solidarité militaire et civile franco-serbe pendant toute la Grande guerre et leur pérennité 100 ans après les évènements.

B/ Cette exposition comprendra trois grandes étapes

* Pendant le mois d’octobre 2018 : L’exposition devrait être présentée dans plusieurs villes de Serbie libérées en octobre 1918 – Vranje, Leskovac, Niš, Pirot, Knjaževac, Zaječar, Negotin, Kladovo.

* A partir du 1er novembre 2018 : Date anniversaire du centenaire de la libération de Belgrade, l’exposition sera présentée dans la galerie de l’IFS dans la capitale serbe.

* A partir de fin 2018 : L’exposition pourra être proposée à d’autres villes de Serbie.

2/ Collecte de mémoires familiales « l’Histoire / vos histoires » auprès de la population serbe

A/ Du 16 mars au 31 mai 2018, l’IFS s’adresse à toute la population de Serbie pour recueillir des histoires, souvenirs ou récits familiaux liés à la Grande guerre, et plus particulièrement :

* Le témoignage ou un récit de l’histoire d’un membre de la famille dont le destin a été lié à la solidarité militaire et/ou civile franco-serbe entre 1914 et 1918 ;

* La photo d’un objet illustrant le témoignage ou le récit de cette histoire familiale ;

* La photo de ce membre de la famille.

Ces témoignages seront recueillis (en Serbe) du 16 mars au 31 mai 2018 à l’adresse suivante :
svedocanstva@yahoo.com

B/ Les récits et photos envoyées à l’IFS seront mis en valeur en deux temps :

* A partir de juin 2018 : Diffusion hebdomadaire de récits sur les réseaux sociaux de l’Institut français de Serbie et de l’Ambassade de France. Les récits seront alors traduits en Français.

* A partir d’octobre 2018 : Reprise des témoignages et photo dans l’exposition itinérante.

Des publications dans la presse écrite serbe seront envisagées au cas par cas.

3/ Pourquoi une collecte de témoignages/récits familiaux et privés ?

La Serbie a été profondément et durablement marquée par la Première guerre mondiale, eu égard aux souffrances endurées aussi bien par les militaires que par la population civile.

Un siècle plus tard, la mémoire collective, mais aussi des mémoires familiales, gardent le souvenir de ces épisodes douloureux mais aussi de l’étroite solidarité qui s’est nouée entre la Serbie et la France entre 1914 et 1918. Une solidarité à la fois :

* Militaire - mémoire de la retraite serbe de 1915, de la reconstitution d’une armée serbe avec l’appui français, des combats livrés conjointement et des souffrances endurées ensembles, mémoire, enfin, de la percée de l’automne 1918 et de la libération de la Serbie.

* Et civile – mémoire de l’accueil en France, pendant la Grande guerre, de milliers de lycéens et étudiants serbes pour y poursuivre leur formation. Mémoire de ce même accueil, après-guerre, d’étudiants serbes, venus en France poursuivre des inspirations de temps de paix, dans le sillage de leurs ainés.

Ces mémoires, transmises de génération en génération, sont un hommage à ceux qui sont tombés durant cette guerre. Elles permettent également, en connaissant mieux notre passé, de mieux forger notre avenir. Car ces mémoires ont la singularité de s’adresser aussi bien à Serbie qu’à la France : elles constituent un trésor historique commun à nos deux pays.

* * *

Contacts :

Jean-Baptiste Cuzin
Directeur de l’Institut français de Serbie
jean-baptiste.cuzin@diplomatie.gouv.fr

Sonja Filipović
Chargée de la réalisation du projet d’exposition
sonja.filipovic@institutfrancais.rs
011 / 302 36 41

www.institutfrancais.rs/velikirat

Dernière modification : 16/03/2018

Haut de page