Message de l’ambassadeur, M. Jean-Louis Falconi [sr]

Chers amis,

C’est un plaisir et un véritable honneur que d’avoir été nommé ambassadeur de France en Serbie. J’ai remis le 4 septembre mes lettres de créances au président Aleksandar Vucic, qui m’a réservé un accueil chaleureux.

Mon arrivée à Belgrade correspond à une période particulièrement intéressante de la relation bilatérale franco-serbe, quelques semaines seulement une visite historique à Belgrade, celle du président de la République française, M. Emmanuel Macron, les 15 et 16 juillet.

Cette visite – la première en 18 ans ! – a marqué en France, en particulier le président lui-même, qui a cité in extenso la Serbie et les Balkans occidentaux dans son discours de politique étrangère, prononcé le 27 août devant les ambassadeurs français. Il y appelle de ses vœux un réinvestissement de la relation bilatérale, stratégique aux yeux de la France.

  • Durant les années à venir, j’aurai d’abord à cœur de contribuer au renforcement de la relation politique franco-serbe, dans la continuité des engagements pris au cours de la visite présidentielle.

Une déclaration commune a été adoptée pendant cette visite, et une vingtaine d’accords signés. Des visites ministérielles et parlementaires sont à l’agenda dès cet automne.

  • A l’instar de mes prédécesseurs, j’œuvrerai au resserrement de nos relations économiques.

Nos échanges commerciaux ont doublé en huit ans, et s’élèvent en 2018 à 950M€. Plus de 100 entreprises françaises emploient environ 11.000 personnes en Serbie. C’est bien, mais nous pouvons faire beaucoup mieux. La France a une expertise mondialement reconnue dans le domaine des hautes technologies, des infrastructures de transport, des énergies renouvelables, pour ne citer que ceux-là.

Ainsi, je me réjouis que des entreprises françaises aient été sélectionnées pour la rénovation et l’exploitation de l’aéroport de Belgrade – Vinci, en 2018 – ou encore pour le traitement des déchets de la capitale – Suez, en 2017. D’autres projets suivront.

A compter du 15 septembre, le bureau régional de l’Agence française de Développement est localisé à Belgrade, proposant une expertise et des financements au service de projets d’infrastructure, de services urbains et de développement durable, notamment.

  • Ces relations – politiques et économiques – sont indissociables des relations humaines, entre Français et Serbes, que je souhaite contribuer à promouvoir.

Cette bonne entente – je pense par exemple à la fraternité d’armes entre Serbes et Français durant la première guerre mondiale – contribuent encore aujourd’hui à l’amitié entre nos deux pays.

Ainsi, plus de 110 000 personnes, enfants et adultes, apprennent le français en Serbie. L’institut français de Serbie propose, à Belgrade, Novi Sad et Nis, des cours de langue et des événements culturels. Leurs portes vous sont grandes ouvertes.

La coopération universitaire et scientifique franco-serbe est très active : la France propose des formations d’excellence, en français et en anglais, ouvertes aux étudiants serbes. J’espère qu’ils y seront plus nombreux chaque année, avec l’appui de plusieurs programmes de bourses promus par l’Institut français et son Espace Campus France.

Enfin, ce sont 28 000 français qui se sont rendus en Serbie en 2017, un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes.

  • Cette ambassade est naturellement aussi au service des français établis en Serbie, autant d’ambassadeurs de notre relation au quotidien, et qu’il me tarde de rencontrer.

En cette période de rentrée, je vous invite, chers concitoyens français, à vous inscrire au registre des Français établis hors de France ce qui vous permettra notamment d’exercer votre droit de vote.

  • Je ne voudrais terminer sans parler d’Europe, un sujet qui m’est cher, m’étant occupé pendant des années de questions européennes, dont la préparation de l’élargissement à dix nouveaux membres en 2004.

Une promesse a été faite à la Serbie d’intégrer l’Union européenne, elle sera tenue. L’Union européenne a un travail de réforme à faire, en interne. La Serbie aussi. Soyez assuré que la France est aux côtés de la Serbie, pour mener à bien les réformes entreprises en ce sens.

Je me réjouis par avance de cette page qui s’ouvre pour moi en Serbie, au service de la France et des relations franco-serbes, et vous dis à tous – à très bientôt !

Dernière modification : 19/09/2019

Haut de page