Nouveau jumelage IPA pour le contrôle des émissions de gaz à effet de serre en Serbie

En cette « année climat » où la France accueillera et présidera, en décembre 2015, la COP 21, l’Ambassadeur de France a participé au lancement d’un nouveau jumelage conduit par la France en Serbie et financé sur les fonds européens de préadhésion. Aux côtés de la Secrétaire d’État à l’environnement du ministère serbe de l’agriculture et de la protection de l’environnement, Mme Stana Bozovic, et du représentant de la Délégation de l’Union européenne, M. Rainer Freund, l’Ambassadeur a souligné l’importance de ce jumelage, comme un nouveau signe des efforts et de l’engagement de la Serbie en faveur de la lutte contre le changement climatique et de la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.

JPEG

JPEG

JPEG

En partenariat avec le ministère français de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et grâce à l’expertise française du CITEPA (Centre Interprofessionnel d’Étude de la Pollution Atmosphérique), ce jumelage va permettre la transposition de deux volets de l’acquis européen en matière de politique climatique afin de mettre en place en Serbie un mécanisme de surveillance et de déclaration des émissions de gaz à effet de serre.

Pour mener à bien la transposition de ces directives européennes issues du paquet « Energie climat », adopté sous Présidence française du Conseil de l’UE en 2009, la France s’est engagée à faire appel à des experts de Slovénie et de Belgique. Elle a d’ailleurs choisi de confier la mise en œuvre du jumelage en Serbie à un conseiller résident de jumelage slovène, M. Matej Gasperic, ancien négociateur en chef pour le climat au ministère de l’environnement de Slovénie.

Enfin, Mme Christine Moro a précisé que ce jumelage venait compléter un premier jumelage dans le secteur climatique également conduit par la France en Serbie depuis septembre 2013. Celui-ci sera clôturé prochainement et a permis d’élaborer la première loi « Climat » en Serbie qui va rendre obligatoire la mesure des émissions de gaz à effet de serre par les infrastructures soumises au système européen d’échange de quotas d’émissions.

Dernière modification : 15/06/2015

Haut de page