Remise de Palmes académiques [sr]

Le 15 mai 2017, Mme Christine Moro, Ambassadeur de France à Belgrade, a décerné les insignes des Palmes académiques à trois éminentes personnalités du milieu universitaire serbe, lors d’une cérémonie à la résidence de l’Ambassade de France.

JPEG

Créées par Napoléon en 1808, les Palmes académiques récompensent les mérites distingués dans le domaine de l’éducation. Cette distinction se décline en trois grades – chevalier, officier et commandeur.

Mme Milica Vinaver-Kovic, maître de conférences à la Faculté de philologie et directrice du Centre francophone de réussite universitaire (Université de Belgrade), a ainsi été faite de chevalier des Palmes académiques. Cette décoration est venue saluer ses 26 années d’étude et d’enseignement de la littérature et de l’histoire de France, qui ont contribué à la valorisation de la culture française en Serbie.

Le Pr. Radan Dzodic, directeur de l’Institut d’oncologie et de radiologie de Serbie et président de la Commission nationale serbe d’oncologie, a été élevé au rang d’officier des Palmes académiques. Professeur de médecine et chirurgien oncologue, le professeur Dzodic s’est investi depuis les années 1980 au service de la santé de ses compatriotes, de la recherche médicale et de la formation de jeunes chirurgiens serbes en partenariat avec les hôpitaux de Paris. Il a également participé à l’élaboration du plan serbe de prévention et de dépistage précoce du cancer en s’appuyant sur la coopération avec la France. Grâce à lui, un protocole de coopération entre institutions médicales serbes et françaises en matière de cancérologie a pu être signé en septembre dernier.

Le Pr. Stevan Jokic, professeur et chercheur émérite à l’Institut des physiques nucléaires de Vinca, directeur de recherches et responsable du programme « la main à la pâte » en Serbie, a été élevé au rang de commandeur des Palmes académiques. Il devient la troisième personnalité serbe à être nommée à ce grade, après les professeurs Srbljanka Turajlic et Milena Dragicevic Sesic. Proche des milieux scientifiques français, le dr. Jokic a initié, en 2007, la version serbe du programme français « la main à la pâte ». Il a ainsi apporté une approche innovante dans le système éducatif en Serbie, en développant les ateliers interactifs permettant aux élèves de comprendre et apprendre les sciences par la pratique. Le Pr. Jokic coopère de longue date avec l’Institut français de Serbie.

Cette cérémonie est venue illustrer la qualité de la relation éducative et scientifique entre la France et la Serbie, rendue possible par l’implication, l’engagement et l’investissement constants et de longue haleine des récipiendaires.

Dernière modification : 21/07/2017

Haut de page