Signature de l’Accord Climat [sr]

La cérémonie s’est déroulée à l’invitation du Secrétaire général de l’ONU Monsieur Ban Ki Moon et du Président français, Monsieur François Hollande.

JPEG

Plus de 165 pays y ont participé, dont 40 représentés par leur Chef de l’Etat ou de gouvernement. Le Président de la République M. Tomislav Nikolic a signé l’accord au nom de la Serbie. Ce nombre représente un record, car jusqu’à ici, la Convention qui avait attiré le plus de présence pour la cérémonie officielle de signature était la Convention sur le droit de la mer en 1982 (119 pays représentés).

La date n’a pas été choisie au hasard : le 22 avril est depuis 1970 la « Journée de la Terre », et c’est bien l’avenir de notre planète qui dépend de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Le monde peut se réjouir du succès de cette cérémonie de signature, comme de l’adoption de l’Accord en décembre dernier après une difficile et longue négociation.
Néanmoins, tout reste à faire ou presque.

La prochaine étape est la ratification de l’accord, une procédure juridique à mener par chacun des signataires selon son droit interne (en général la ratification doit être approuvée par le Parlement). L’Accord de Paris entrera en vigueur lorsque 55% des pays, représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, l’auront ratifié.
Pour sa part, la France prévoit de procéder à la ratification parlementaire avant l’été. La présidence française de la COP 21 poursuit son action diplomatique pour accélérer le processus de ratification afin que l’accord puisse entrer en vigueur avant 2020, année où commencent officiellement les engagements de réduction des GES.

C’est sous le signe de l’urgence que la présidence française souhaite placer la poursuite de son travail : ne pas perdre de temps, ne plus perdre de temps, car le changement climatique s’accélère, on en voit les effets tous les jours.

Il s’agit aussi, en parallèle des procédures juridiques, de maintenir le rythme de la mobilisation de tous, gouvernements, sociétés civiles, monde économique, et de mettre en place le plus vite possible les mesures effectives de la transition énergétique.

Dernière modification : 25/05/2016

Haut de page