Suez-Itochu a signé le contrat pour le centre de Vinca [sr]

Le contrat pour la construction du centre régional de traitement des déchets de Belgrade, situé à Vinca, a été signé le 29 septembre 2017 entre la Ville de Belgrade et le consortium franco-japonais Suez-Itochu. Il représente un des plus importants projets environnementaux de la région, le premier à être développé selon un modèle de partenariat public-privé.

Le projet, d’environ 300 millions d’euros, consiste en la réhabilitation de la décharge existante, une des plus grandes d’Europe à ciel ouvert, en la construction d’un nouveau centre de stockage aux normes européennes et d’une unité d’incinération avec récupération d’électricité et de chaleur. Au-delà d’apporter une solution durable de traitement des déchets de la capitale et d’améliorer la vie des habitants, le projet contribuera aux engagements environnementaux de la Serbie.

Photos : Beoinfo

Lors de son discours, M. Sinisa Mali, Maire de Belgrade, a souligné que sur les vingt dernières années ce projet était un des plus importants de la capitale serbe. Il a rappelé son mode de financement innovant, puisqu’il est le premier projet de cette envergure à être développé par partenariat public-privé, dont la préparation a été supervisée par la SFI. A ce titre, le projet de Vinca sera une référence pour les autres projets d’infrastructures de traitement des eaux et des déchets dans la région.

Le Maire, en présence des acteurs privés et publics, a insisté sur l’importance de l’étape à venir. L’année 2018 sera consacrée à l’obtention des différents permis : construction, environnement, production d’électricité. Cinq ans seront ensuite nécessaire pour achever l’ensemble des installations, toutefois l’exploitation du site pourra démarrer dès la troisième année. Environ 300 personnes devraient être recrutées pour les travaux et 80 en phase d’exploitation.

Lors de son discours, Mme Debon, directrice générale adjointe du groupe Suez en charge de l’international, a insisté sur l’importance du partenariat pour la bonne marche du projet. Suez et son associé japonais Itochu ont choisi les sous-traitants CNIM (Constructions industrielles de la Méditerranée) pour l’incinérateur et Energoprojekt, société serbe, pour la construction.

Ce même 29 septembre, ont également été signés :
• Le contrat EPC (Engineering Procurement Construction) pour l’installation de valorisation énergétique, entre la joint-venture (JV) Suez-Itochu et CNIM ; et
• Le contrat pour le nouveau centre de stockage et la réhabilitation du site existant, entre cette JV et Energoprojekt.

Dernière modification : 02/10/2017

Haut de page