Un pas en avant pour la recherche historique franco-serbe. [sr]

Madame Christine Moro, ambassadeur de France à Belgrade, a remis ce lundi 13 mars 2017 un exemplaire de la Revue Historique des Armées « France-Serbie » (n°280), aux historiens et chercheurs serbes ayant contribué à sa réalisation.

La Revue Historique des Armées a consacré un numéro entier aux relations militaires entre la Serbie et la France.

La revue traite des relations de défense franco-serbes lors de la 1ère Guerre Mondiale, mais pas seulement. Elle éclaire sur des liens déjà anciens et solidement tissés par des scolarisations militaires en France dès le 19ème siècle et une présence en Serbie d’émérites officiers français au destin hors du commun.

Cette coopération est devenue fraternité d’armes au travers des terribles souffrances de la Grande Guerre où militaires serbes et français ont enduré en commun les combats, la maladie, et bien entendu l’effroyable retraite à travers les montagnes d’Albanie. Soudés par ces épreuves, ils ont reconquis ensemble le territoire serbe lors de l’épopée du Front d’Orient.

L’ambassadeur a tenu à remercier tout particulièrement pour leur contribution :
• Madame Marijana MRAOVIĆ, qui a livré un travail d’une précision extrême sur les sources primaires des archives militaires serbes ;
• Le lieutenant-colonel Slobodan ÐUKIĆ, qui a retracé la scolarisation au 19ème siècle des officiers serbes envoyés en scolarisation en France ;
• Monsieur Uroš TATIĆ, qui a fait découvrir le parcours extraordinaire du capitaine Hyppolite Mondain, officier du génie envoyé en Serbie en 1861 pour aider à organiser l’armée et qui deviendra au bout d’un an Premier ministre de la Guerre et des Travaux Publics ;
• Monsieur Vojislav PAVLOVIĆ, qui a narré avec brio l’histoire des relations diplomatiques franco-serbes à la veille et au cours de la 1ère Guerre mondiale et nous a relaté, entre autres, les détails de la vie quotidienne des troupes du Front d’Orient à Salonique ; et
• Madame Jovana BENIĆ, traductrice à l’ambassade qui a réalisé une grande partie de la traduction des textes serbes.

JPEG

Etaient aussi présents des chercheurs et historiens serbes qui mettent régulièrement leurs connaissances et leur compétence au service du lien historique et culturel entre la France et la Serbie.

L’ambassadeur a évoqué le monument de reconnaissance à la France érigé au pied de la forteresse de Kalemegdan en 1930, et dont les travaux de rénovation vont prochainement démarrer.

Elle a aussi ouvert une perspective vers les coopérations futures : en effet, les activités de commémoration du centenaire de la 1e Guerre Mondiale dureront jusqu’en 2018, voire au-delà. Le 7 mars s’est tenue à Belgrade une réunion préparatoire des travaux académiques qui accompagneront les commémorations de 2018, notamment le projet sur l’analyse historique comparative du Front de Salonique 1916-1918, porté par l’Académie militaire de Serbie et prévu au deuxième semestre 2018 : nul doute que des chercheurs français y apporteront aussi leur contribution.

JPEG

Dernière modification : 14/03/2017

Haut de page